Les blanchisseries

Tronchon, en ce qui concerne les lavoirs, est un cas exceptionnel, car il dispose de deux lavoirs dans le centre ville, le Collado et la Fuente Nueva, et de deux autres à l’extérieur, le Zafarech et la Fuente del Gallo.

Celles du centre ville sont associées aux fontaines du village : la fontaine Collado, devant le Portal de San Miguel, et la fontaine Fuente Nueva, à la sortie de l’ermitage Tremedal. Ces deux endroits sont toujours utilisés par les femmes de la région car ils sont propres et accessibles.

Les lavoirs qui se trouvent en dehors du centre ville sont ceux de la Fuente del Zafarech et de la Fuente del Gallo. La première, le Zafarech, doit être une source assez ancienne, car son nom, dérivé de l’arabe, signifie étang. Il se trouve dans la partie basse, près de la rivière, et n’est donc pas visible du village. Il a été fidèlement restauré il y a quelques années, en conservant les cintres sur lesquels les femmes accrochaient leurs vêtements pour les rincer.

Ce lavoir était utilisé pour laver les vêtements des malades et des défunts. Ils voulaient ainsi éviter les épidémies et les contagions au sein de la population et maintenir la santé de la population aussi saine que possible. Il était assez courant que cette distinction soit faite. Si un lavoir séparé ne pouvait être construit, les femmes qui lavaient ces vêtements ne se mêlaient pas aux autres. C’est pourquoi ils occupaient les dernières places, afin que la saleté des vêtements ne coule pas tout le long de l’eau, ou qu’ils se lavent à des heures différentes.

Le lavoir de la fontaine Fuente del Gallo se trouve sur la rivière, un peu plus loin du village, à la jonction de trois chemins vers Las Suertes de la Matilla, Las Suertes Viejas et Los Quiñones, et les fermes correspondantes. Cette fontaine était utilisée comme lieu de lavage, en raison de la température agréable de l’eau, car elle sort froide en été et chaude en hiver. Il s’agit de ce que l’on appelle à Tronçon un « ojal », une source de type geyser, qui jaillit du sol sous forme de bec, d’où son nom de fontaine « coq ». Il est actuellement en assez mauvais état, avec un toit qui s’affaisse. Sa construction doit dater du XIXe ou du début du XXe siècle.

TURISMO MAESTRAZGO logotipo

Comarca del Maestrazgo • C/ Las Tres Baylias • 44140 Cantavieja (Teruel)
téléphone : 964 185 242 turismo@comarcamaestrazgo.org