Maisons de Villarroya

Les rues de Villarroya sont bordées de beaux exemples de demeures qui, dans le passé, appartenaient aux riches familles de la ville.

L’un d’eux est la Casa de los Navarro (maison des Navarro), à côté de la route. Elle est située dans une enceinte fermée, entourée d’une cour, et possède une chapelle familiale à l’intérieur. Il se compose d’un premier bâtiment, probablement construit à la fin du XVIIe siècle, et a été agrandi par un autre bâtiment au XVIIIe siècle. Les deux sont reliés par une chapelle et plusieurs salles de service. Les deux bâtiments appartiennent actuellement aux descendants de la famille Navarro, qui en ont hérité depuis sa construction.

Les armoiries de cette famille se trouvent sur la façade du bâtiment du XVIIIe siècle et correspondent exactement à la description du processus d’infanzonía : un écu écartelé avec quatre bandes d’argent dans le premier quartier, un château dans le deuxième, quatre têtes dans le troisième et quatre massues rouges avec une croix d’or dans le quatrième. La Casa Navarro présente une façade très bien agencée et symétrique avec une porte en arc à linteaux sous un balcon. Le toit présente un bel avant-toit en bois sous lequel se trouve une frise de motifs géométriques. À l’intérieur, la disposition originale a été conservée.

Plus d’informations dans le Musée virtuel du Maestrazgo.

Sur la route, à la sortie du village, se trouve une partie de la façade de ce qui aurait été la Casa de la Inquisición (maison de l’Inquisition) du XVIIIe siècle, où se détache le portail. C’est l’un des rares bâtiments de Villarroya de los Pinares appartenant au XVIIIe siècle, car la plupart de ses maisons datent du XVIe siècle. Elle est populairement connue sous le nom de Maison de l’Inquisition, car elle faisait partie de l’institution du Saint-Office. Au-dessus de sa porte à linteau en pierre de taille se trouve un petit blason avec l’anagramme JHS, et en dessous le blason de l’Ordre de Saint Dominique, adopté par l’Inquisition, et en dessous les légendes DEFENSIO FIDEI (Pour la défense de la foi) et un autre HERF (nous ne connaissons pas sa signification) et l’année de sa construction 1759.

Il convient de noter que Villarroya, comme d’autres villes du Maestrazgo, dépendait de l’Inquisition de Valence et non de celle d’Aragon. Au XIXe siècle, l’usage du bâtiment a changé et il est devenu une pharmacie. En 1938, pendant la guerre civile, les troupes républicaines qui occupaient Villarroya, le propriétaire s’étant enfui, ont démoli son toit et une partie de sa façade au-dessus de la route, pour empêcher le passage des véhicules et des troupes du côté franquiste, car la route de Teruel à Cantavieja passait devant le bâtiment lui-même. Depuis lors, la maison est progressivement tombée en ruine, à l’exception de sa façade, jusqu’à aujourd’hui.

Plus d’informations sur les autres maisons de la ville au Musée Virtuel du Maestrazgo.

 

TURISMO MAESTRAZGO logotipo

Comarca del Maestrazgo • C/ Las Tres Baylias • 44140 Cantavieja (Teruel)
téléphone : 964 185 242 turismo@comarcamaestrazgo.org