Inicio / Lugares con historia / Les guerres carlistes

Les guerres carlistes

Sans aucun doute, un autre des moments qui ont profondément marqué l’histoire du Maestrazgo ont été les guerres carlistes du 19ème siècle. Les événements survenus sur ce territoire l’ont amené à faire la une de la presse nationale.

La première guerre carliste éclate en 1833. Elle opposait les partisans du prétendant Don Carlos, défenseurs de l’absolutisme, au gouvernement de la reine María Cristina. Après les premiers moments, les principaux centres de résistance carliste dans le pays sont le Pays basque et le Maestrazgo. C’est là que les partis rebelles étaient arrivés, fuyant les colonnes libérales. Cherchant l’abri des montagnes, et exigeant de la nourriture et des informations dans les villages qui, sans défense, ont abandonné tout espoir de résistance.

Dès que Ramón Cabrera a pris le commandement des troupes carlistes, il a commencé à réorganiser l’armée. Peu après, il s’est senti assez fort pour s’installer dans une ville et en faire sa capitale. Il choisit Cantavieja, et y installe tout ce qui est nécessaire à l’administration de son armée : il crée des magasins d’alimentation, un dépôt de prisonniers et commence à publier un journal.

Lorsque l’armée carliste du Nord arrive en 1837, avec le prétendant Charles V à sa tête, c’est un moment fort où Cabrera démontre la solidité de son pouvoir au Maestrazgo. De là, il fortifie de nombreuses villes et étend son contrôle vers la vallée de l’Ebre et la huerta valencienne. Une junte carliste est créée à Mirambel pour soutenir Ramón Cabrera « El Tigre del Maestrazgo » dans ses fonctions gouvernementales.

Seule la fin de la guerre dans le Nord et la concentration de toutes les troupes au Maestrazgo sous les ordres du général Espartero mettront fin à la domination carliste dans la région. C’était au printemps 1840, après avoir vaincu la résistance offerte par la forteresse de Cantavieja et, surtout, celle de Castellote.

Le déclenchement de la troisième guerre carliste a ravivé la guerre au Maestrazgo en 1872. De nouveaux chefs comme Manuel Marco y Rodrigo et Pascual Cucala ont lié leur nom aux actions menées dans la région. En août 1873, Cantavieja tombe à nouveau aux mains des carlistes et joue à nouveau le rôle de capitale insurrectionnelle de la région. Vers la fin de la guerre, le prestigieux général Antonio Dorregaray prend le commandement, mais en juillet 1875, Cantavieja cède à l’avancée des troupes du général Jovellar.

En raison des événements qui se sont déroulés pendant cette période dans la région, Pío Baroja, dans son ouvrage La venta de Mirambel, a décrit le Maestrazgo comme un« pays de guérillas« .

Pour en savoir plus, ne manquez pas de visiter le musée des guerres carlistes à Cantavieja.

À Fortanete, vous pouvez découvrir diverses scènes carlistes le long de différents itinéraires.

TURISMO MAESTRAZGO logotipo

Comarca del Maestrazgo • C/ Las Tres Baylias • 44140 Cantavieja (Teruel)
téléphone 964 185 242 turismo@comarcamaestrazgo.org