Les usines de Villarluengo

Les usines de Villarluengo

usine abandonnée à villarluengo

À environ 7 kilomètres de Villarluengo en direction d’Ejulve, sur la même route A-1702 « La route silencieuse », se trouve la zone connue sous le nom de « Las Fábricas ».

Au XVIIIe siècle, en 1789, un moulin à papier y a été installé, utilisant l’eau de la rivière Guadalope pour réaliser son travail. Elle appartenait à la famille Temprado, et était la première usine de papier continue à exister en Aragon et aussi en Espagne, étant un modèle de son genre et la dernière technologie de l’époque. Elle produisait du papier continu, des enveloppes, des livres lignés et du papier-monnaie, le tout d’une qualité inégalable, raison pour laquelle la quasi-totalité de la production était envoyée à Madrid sur le dos de 16 ânes, qui étaient salariés avec les 4 muletiers, pour approvisionner les différents ministères. Ils ont passé un mois à faire l’aller-retour, et à leur retour, ils ont collecté des chiffons qui ont été utilisés pour fabriquer du papier chiffon.

Pour des raisons inconnues, l’usine est passée aux mains de la famille Bonet de Villarluengo, qui l’a transformée en usine textile, adaptant tout à la production de châssis. Leur succède la famille Artola de Cinctorres, qui installe 24 métiers à tisser, en installant l’éclairage électrique dès le premier moment, le deuxième de la province de Teruel (le premier était dans la capitale). Plus tard, le nombre de métiers à tisser a été porté à 46, les bâtiments de l’usine ont été construits (le « De Arriba », le « De En Medio » et le « De Abajo »), des logements pour les propriétaires, la direction et les ouvriers, qui étaient au nombre de 200, venant de tous les villages environnants, ainsi que des magasins, une école, un four et même une chapelle.

La production était adaptée aux besoins du moment, ainsi, pendant la première guerre mondiale, la production principale était les djellabas pour les légionnaires en Afrique et les bonnets rouges vendus à Rabat. Lorsque les écharpes sont tombées en désuétude, on a commencé à travailler sur les toiles pour les sacs et pour les sacoches et, enfin, sur les tissus et les assortiments de filature, en utilisant les métiers automatiques les plus modernes connus, en renouvelant toutes les machines.

Après la guerre, l’insécurité et les quotas officiels qui ont progressivement réduit la production et la rentabilité ont mis fin aux usines, qui ont été fermées en 1958.

Le 23 mai 1974, l’usine « Enmedio » est transformée en « Hostal de la Trucha », avec environ 70 chambres. Cet hôtel est actuellement en cours de rénovation et sera bientôt opérationnel.

Más información:
Salillas, José Manuel, El Hostal de la Trucha. Las fábricas textiles y de papel de Villarluengo. Ed. Radio Terrasa. 1995.

« Las fábricas de Villarluengo », dans Peirón nº 11, Revista del Centro de Estudios del Maestrazgo Turolense (CEMAT), Teruel, 2007.

TURISMO MAESTRAZGO logotipo

Comarca del Maestrazgo • C/ Las Tres Baylias • 44140 Cantavieja (Teruel)
téléphone : 964 185 242 turismo@comarcamaestrazgo.org